jeudi 31 mars 2016

Escapade bretonne

Un petit séjour en Bretagne, ça faisait plusieurs années que j'en rêvais... Je me suis enfin décidée à y aller passer cinq jours pour le week end de Pâques. Je suis donc allée rejoindre une amie résidant à Brest après avoir passé deux petites heures à Quimper, pour passer avec elle de très agréables moments. Et maintenant, je n'ai qu'une envie, c'est d'y retourner !

Bien évidemment, je ne vais pas touuuuuut vous raconter, ce serait beaucoup trop long et barbant. Ce que je peux dire, c'est que j'ai vécu les expériences que j'attendais de cette région : balades en bord de mer, randonnée en forêt (enchantée) armoricaine, dégustation de produit régionaux et j'ai eu le droit en plus au vent breton ainsi qu'à un peu de pluie, ça je ne pouvais y échapper ! 


Certains moment m'ont évidemment plus marqué que d'autres. Le dimanche, on a fait un petit circuit de bord de mer. A Plougonvelin, c'était pêche aux coquillages. J'en ai ramassé quelques uns beaucoup trop, un souvenir gratuit qui rappelle l'air iodée respirée lors de la cueillette. 


Au Conquet, on a fait une petite balade sur la falaise, entre la presqu'île de Kermorvan et la plage des Sablons blancs. Le vent a commencé à se lever et pas qu'un peu ! J'ai eu le droit à de très belles bourrasques qui m'auraient presque empêché d'avancer... Et puis les pierres ! Sortant brutalement de terres... Un émerveillement géologique. 


L'arrêt à Melon était particulièrement sympathique. Mon amie, que vous voyez sur la photo, a eu la bonne idée de me faire faire un peu d'escalade, parce que zut, quand y'a des grosses pierres empilées les unes sur les autres, faut bien monter dessus ! Le vent était encore plus fort qu'au Conquet, ça débouchait les sinus bien comme il faut. Temps habituel pour les Bretons, c'était pour moi une expérience inédite, que j'ai étrangement beaucoup apprécié !


Océanopolis a occupé notre lundi après-midi. J'avais soudainement de nouveau cinq ans, à admirer les poissons dans leur aquarium. J'ai pris le temps de regarder quelques vidéos, de lire quelques panneaux, histoire de ressortir de cette visite avec quelques anecdotes et pas seulement de jolies photos. Saviez vous que le requin peut se contenter de manger 1 à 3 % de son poids pour une semaine ?


Mais moi, je voulais surtout voir les phoques ! J'ai une grande affection pour ces animaux et j'aurais pu passer beaucoup de temps à les observer. Y'en a un qui est d'ailleurs aussi vieux que moi ! 


A l'origine, on aurait dû aller à Brocéliande dimanche. Mais la distance, l'incertitude du temps et le nombre de lieux fermés parce qu'on était encore en période de chasse, ont fait qu'on y a renoncé. Mais du coup, avant de rentrer chez moi, j'ai décidé de faire une escale à Huelgoat, qui a elle aussi sa forêt enchantée. Encore une fois, j'ai été émerveillée par la géologie du lieux : toutes ces pierres à la disposition chaotique tout le long de la rivière d'Argent (si bien qu'elle passe en dessous des pierres) et celles au empilement improbable, j'étais bouche-bée. 


J'ai crapahuté pendant trois heures, entre les arbres aux branches tortueuses à souhait, à écouter la rivière tantôt sauvage, tantôt plus calme, à gravir prudemment les marches de fortune pour explorer certains lieux. J'ai particulièrement aimé la Grotte du Diable, un endroit impressionnant et parfois légèrement inquiétant... Et la Grotte d'Artus, qu'est-ce que je me sentais bien, assise sous ces gros rochers... Bon je me suis pris une bonne grosse pluie en sortant de la forêt mais quelle douce balade !

Le retour à la maison, avec ces 6h de route, a fini de m'épuiser. Autant vous dire que le lendemain, soit hier, j'étais un peu dans les nuages. Je repensais à ces si doux moments passés en pays bretons, à l'envie d'y retourner pour fuir la dure réalité (entendez par là reprendre la rédaction de mon mémoire !).  J'espère vraiment y revenir bientôt...

mardi 22 mars 2016

Totoro bleu au crochet


Je vous l'avais dit, un second Totoro a vu le jour... En version bleu cette fois !


J'ai pas grand chose à dire, parce que le modèle (iciiiii) est très similaire au précédent et donc du coup voilà, c'est juste un second Totoro. Mais bleu ! Avec de la laine trouvée en brocante, des yeux un peu trop petits mais ça va, et un petit frère très content d'avoir lui aussi son propre Totoro ! Pis il fallait que je vous le montre, il est pas trop mimi ? 

dimanche 20 mars 2016

Crafts along Imbolc et Salon des créateurs de broderie


Pour commencer, je voulais vous présenter ma participation au Crafts Along Imbolc organisé par Charlotte, alias Fille d'hiver.  


Il s'agit d'un petit porte-bonheur au point de croix dont le modèle est issu du numéro de mars / avril 2014 du magazine Création Point de Croix. C'est un modèle qui fait parti d'une série de plusieurs porte-bonheur, qui se construisent sur le même principe de la couronne de feuilles mais dont le motif intérieur change. Un petit ouvrage sur lin, à réaliser sur un fil de chaîne et un fil de trame pour un résultat très fin, je pensais que ça allait être vite fait et beau.

Finalement, ça n'a pas été si vite que ça. Je me suis très vite ennuyée. Sept couleurs seulement (huit normalement mais pour le lacet rouge, j'ai pris le même que les cœurs des trèfles), dont deux qui composent la très grande majorité du motif. Du coup, le travail était peu changeant, donc pas très amusant et j'ai traîné des pieds pour le terminer. Ça m'a tellement ennuyé que j'ai fait pleins d'erreurs, que je n'ai pas reprise mais juste bidouillé - et ça se voit même pas ! Le résultat final est très beau ça je l'admets, mais il est clair que les autres porte-bonheur de la série qui me plaisaient également ne seront jamais réalisés. En tout cas, j'ai quand même l'impression que ces trèfles, même s'ils sont justes brodés, font leur petit effet...

* * *

N'ayant pas grand chose à dire sur cette broderie, je me suis dit que j'allais faire un mini compte rendu du Salon des Créateurs de Broderie, qui a eu lieu à Cubnezais (33) (19-20 mars). Petit salon - il n'y avait que 13 exposants il me semble - mais très riche ! De très beaux stands, de très belles choses... Mais qu'ai-je donc emporté avec moi ?


Tout d'abord, une grille d'Isabelle Haccourt Vautier nommé " La Tite Cabane ". J'affectionne beaucoup le style Bord de mer et sur ce stand, j'étais servie ! Beaucoup de compositions représentant des cabanes de Charente, mais aussi des oiseaux que l'on trouve près des côtes... On aurait bien tout emporté ! Mais je savais que faire une seule de ces grilles, ce serait déjà pas mal et qu'au pire, je connais désormais le nom de la créatrice, rien ne m'empêche d'y revenir un de ses jours. J'ai choisi cette petite cabane jaune et ce beau bateau bleu parce que je pense que c'est le modèle qui m'a le plus tapé dans l’œil. Y'a plus qu'à s'y mettre !


J'ai fait quelques emplettes que le stand des Secrets du Jardin. La première chose qui avait attiré mon regard, c'était les petites breloques : comment ne pas résister à cette pelote de laine percée d'aiguilles, ou encore à cette magnifique grosse citrouille ? Y'a plus qu'à en faire de jolies marqueurs ! J'ai également acheté des fils teints à la main : de gauche à droite, aux portes de la Géhenne, nuages et nuées et l'orée du bois (qu'on rebaptisera Joker hein !). Les trois réunis, je me suis rendue compte qu'ils n'allaient pas si mal ensemble et que ce serait cool de trouver une grille qui me permettrait de les utiliser tous à la fois... Affaire à suivre !



Enfin, mes derniers achats se sont fait sur le stand de CréAdeS. Et oui, encore des fils teints à la main ! Mais ceux là avaient des couleurs plus pétantes, il me fallait bien un peu de tout ! Après de nombreuses minutes d'hésitations - parce que là aussi tu aurais tout emporté - j'ai choisi les coloris la forêt, le palais et Mélusine (qui pourrait s'appeler dragées de Bertie Crochu). Brodés sur une toile noire, ça doit en jeter ! Manque plus qu'à trouver une grille sympa, là encore. 



Je dois avouer qu'en ce moment, le point de croix recommence à sérieusement titiller mon esprit... Pourquoi ne puis-je pas passer chaque minute de ma vie à m'adonner aux loisirs créatifs ?! 

South Bay Shawlette Burgundy


Bon, et si on récupérait notre retard sur les dernières créations ? 
Il y a une semaine, j'achevais - ENFIN - le South Bay Shawlette, en Malabrigo Lace coloris Burgundy, un mois après l'avoir commencé - ça commençait à faire long !


Et moi qui pensais que faire un châle au crochet allait me prendre moins de temps que d'en faire un tricoté... Que nenni ! Tout d'abord, crocheter en 3 mm, ça rallonge tout de suite la durée du travail ! Mais surtout, la chose était tellement souple que c'était difficile de bien la tenir en main, et donc de crocheter plus vite. 

Le début fut très motivant : premier châle au crochet, le dessin qui se forme peu à peu, et puis à ce moment là ça grandit vite, bref que du bonheur ! Je me doutais bien que par la suite ça allait être moins rigolo, quand les rangs allaient devenir plus longs - et qu'en faire un seul allait te prendre une demi heure. Ceci dit, ça n'a jamais été ennuyant. La seule préoccupation était quelle grandeur lui donner. En effet, le châle est triangulaire, donc certes il fallait qu'il soit grand pour pouvoir faire un tour de cou sans problème, mais pas trop pour qu'on est pas l'impression d'avoir un grand bavoir ! Bien évidemment, il fallut attendre le lavage puis le blocage pour bien l'étirer afin de révéler le motif et au passage l'agrandir encore un peu. Au final, il fait environ 1 m 40 de long et c'est une taille idéale à mon avis. 




J'aime beaucoup le rendu final : fin, léger, raffiné, doux, et puis ce magnifique rouge... J'espère qu'il plaira à sa future propriétaire - car non, il n'est pas pour moi ! En tout cas, si le courage vous en dit, je conseille vraiment ce modèle !

jeudi 17 mars 2016

Podcast créatif #14



Projets terminés 

Petite trousse chat en jean recyclé
Modèle : ici

Totoro au crochet
Modèle : ici

Porte-bonheur au point de croix (CAL Imbolc)
Modèle issu de Création point de croix, mars / avril 2014

South Bay Shawlette 
Modèle : ici
Laine : Malabrigo Yarn Lace coloris Burgundy

E. L. F. Cap (KAL Expecto Tricotum)
Modèle : ici
Laines diverses et variées


Projets en cours

Google Earth Socks
Laine : Lane Cervinia Calzetteria, coloris 908 (bleu)

Couverture granny ultra multicolore
Laine : écheveaux DMC Colbert

samedi 12 mars 2016

Dobby is a free elf !

Je ne pouvais que répondre à l'appel du KAL Expecto Tricotum organisé par Dudette et Hey Paulette ! Tricoter un petit quelque chose inspiré de l'univers d'Harry Potter, comment ne pas résister ?! Etant emballée par plusieurs projets, je me suis procurée le livre Knitting Wizardry, histoire d'avoir tous les patrons qui me plaisent à moindre frais. 



Au départ, je me destinais à faire les Gardener's Socks avec une jolie laine nommée Arthur Weasley de Gnome Acres. Problème, cette laine vient des USA et le second coloris qui me plaisait - parce qu'il faut bien rentabiliser un minimum les frais de port - n'était pas disponible  en stock - et n'est plus disponible tout cours au moment où j'écris cet article. Je ne pouvais donc pas passer commande. Heureusement pour moi, un autre projet me faisait méchamment de l’œil et ne nécessitait aucun achat de laine ! Un projet pour le moins original, le E. L. F. Cap !


Je suis donc aller chercher diverses laines dans mon stock, pour la plupart des laines acryliques en perdition, en essayant le plus possible d'avoir une gamme riche et diverse : du bleu, du rouge, du jaune, du marron, du violet, du vert et un peu de blanc. Car oui, tout le charme de ce bonnet réside dans son aspect bariolé ! Le patron étant en anglais, il me fallait me familiariser avec les termes et comprendre comment se construisait le bonnet. Cette construction n'est en soi pas très compliquée : il suffit de maîtriser les rangs raccourcis, de comprendre comment se fait un jacquard, et d'avoir de la patience quand il s'agit de raccorder les bonnets entre eux. Car oui, le principe, c'est de monter un début de bonnet, le mettre en attente, en monter un autre sur quelques rangs, le rattacher au précédant, finir ce second bonnet, le mettre en attente, monter un troisième bonnet... jusqu'à arriver au dernier bonnet qui est en fait une fin de bonnet, en pointe et avec un gros pompon s'il vous plait ! Ce couvre-chef se monte assez vite : à raison d'un bonnet par session de travail, cinq après-midi m'ont suffit pour le terminer (faut dire que raccorder les bonnets entre eux, ça ralentit vachement...). La seule chose que je n'ai pas trop apprécié dans ce projet, c'est le choix des laines. L'acrylique, celle que j'ai du moins, accroche aux aiguilles et ce n'est pas agréable à tricoter... Heureusement, le premier bonnet est fait en Cascade Yarn 220 Heather, reste de mon Astérios, et donc ne gratte pas mon front sur lequel il repose !

Le patron est un modèle pour enfant. J'ai donc, pour faire une taille adulte, utilisé des laines plus épaisses et tricoté en 3,75 et 4 mm au lieu de 3,25 et 3,5 mm, en suivant les instructions de la plus petite taille. Je trouve cela dommage de ne destiner ce bonnet qu'aux enfants... Les grands enfants comme moi ils veulent aussi des trucs aussi rigolo à porter ! Alors oui, ce bonnet ne sera pas porté souvent, peut-être à l'occasion de soirées spéciales Harry Potter, de conventions geek, de soirées déguisées etc. et passera le plus clair de son temps rangé dans l'armoire. Pourquoi dans ce cas "perdre" du temps à le faire ? Il n'est pas utile, mais je pense que je ne trouverais pas de projet utile et aussi original à réaliser. Parfois, je pense que ça fait du bien de faire des choses juste parce qu'elles sont marrantes à faire ! 
Et pis, avouez le, je suis pas grave sexy avec ce bonnet ? ;)

Remerciement spécial à ma Maman pour avoir mis à ma disposition sa collection pour mes photos :) 

vendredi 11 mars 2016

Gros Totoro au crochet


La naissance de ce projet s'explique très simplement. Ma maman souhaitait s'offrir une peluche Totoro toute mignonne, mais quand elle a vu le prix du machin, elle a été quelque peu outrée ! "Oui mais c'est une peluche officielle tu comprends !" Bref, ayant vu à plusieurs reprises des Totoro au crochet sur Pinterest, je lui ai dis que j'allais lui en faire un.

Modèle : ici



J'étais contente de faire cette peluche toute ronde, car j'allais me débarrasser de ma pelote de Katia Marathon fin grise ! Enfin ça, c'est ce que je croyais. Déjà, quand j'ai lu sur le patron "mettre les yeux" alors que je croyais faire les fesses du Totoro, je me suis dis qu'il allait faire une bonne taille ! Si bien que finalement, je n'ai pas eu assez de laine. Et en plus, pas de bol, la Marathon fin ne se fait plus. Du coup, j'ai pris de la Marathon Sportive qui a très bien fait l'affaire. Le rendu finalement est vraiment chouette ! Je regrette juste de ne pas avoir eu en stock un blanc plus crème et un gris plus clair, pour me rapprocher au plus des couleurs de Totoro. En tout cas, il a eu du succès et il n'est pas impossible qu'un jour je fasse le Totoro bleu ! Le projet m'a d'ailleurs incité à voir le film, que je n'avais jamais vu et qui, ma foi, est pas mal du tout :)

samedi 5 mars 2016

Podcast créatif # 13


Projets en cours

Couverture :
Laine : Cascade Yarns, Ecological Wool (coloris chocolat) et Eco +

South Bay Shawlette :
Modèle de Lion Brand Yarn : ici
Laine : Malabrigo Lace coloris Burgundy

Porte-bonheur trèfles à quatre feuilles au point de croix :
Modèle issu de Création Point de Croix, mars / avril 2014

KAL Expecto Tricotum :
E. L. F. Cap avec des laines du stash 

Plaid (?) en granny :
Laine Colbert DMC de toutes les couleurs


Achats : 

Rico Design Superba Las Vegas Superwash x2 pour des chaussettes
Rowan Fine Art x2 pour le châle Life on Sundays de Veera Välimäki
Riverside Studio (coloris Periwinkle et Borage) pour le châle Akène de Bérangère Cailliau