jeudi 17 décembre 2015

Podcast créatif # 8

Et voici le huitième et très long épisode n°8 de mon podcast créatif ! 
Beaucoup de petits projets, surtout des cadeaux de Noël.




Bonnet Astérios 
- Modèle de Mélina Letipanda : ici
- Laine : Cascade Yarn 220 Heather Bleu Denim

Chaussettes de la Schtroumpfette
- Modèle d'Elise Dupont : ici
- Laine : Rico Design superba premium

Chaussons Himalaya :
- Modèle DROPS : ici
- Laine : Katia Planet coloris noir et violet/rose

Kirby au crochet
- Modèle : ici

Trèfles à quatre feuilles au crochet
- Modèle : ici

Dessous de verre au crochet
- Modèle : ici

Châle Traveling Woman
- Modèle de Liz Abinante : patron sur Ravelry et patron que j'utilise
- Laine : Malabrigo Rios coloris Teal Feather

mercredi 16 décembre 2015

Drawing Jerome Valeska

Hier soir, je suis sortie de ma zone de confort niveau dessin... 
Habituée à faire des dessins avec des lignes franches, des pleins et des vides, je me suis aventurée à une technique un peu plus subtile, qui demandait parfois de petits dégradés de gris et un dessin moins franc.


Mon objet : Jerome Valeska, super vilain de la série Gotham qui a fait beaucoup parlé de lui lors de son unique apparition dans la saison 1 - épisode 16... Il va sans dire que j'adore ce personnage et qu'il fallait donc que j'essaye de reproduire son portrait. J'ai retouché une photo de lui pour qu'elle se rapproche le plus de ce que je fais d'habitude - parce que faut pas déconner, sans ça, ça aurait été la cata ! - pour ensuite la dessiner.



Le résultat n'est pas parfait, mais je suis contente de moi quand même ! Le visage aurait dû être un peu plus allongé, la tête légèrement penchée vers la gauche (mais ça, qu'importe le dessin, j'ai du mal) et ne parlons pas de la chemise qui n'est pas tip top. Cela faisait longtemps que je n'avais pas tenté un dessin de ce type et croyez moi, la dernière fois, c'était vraiment nul ! Je ne pense pas recommencer de si tôt, c'est juste que ce personnage n'a pas encore fait l'objet de beaucoup de dessins que j'aurais pu copier, donc y'a fallu que j'inaugure ! Sur ce, si vous n'avez pas encore vu Gotham, foncez :)


" You're all prisoners. What you call sanity, it's just a prison in your minds that stops you from seeing that you're just tiny little cogs in a giant absurd machine. Wake up ! Why be a cog ? Be free like us. Just remember, smile. "

Jerome Valeska, Gotham, S2 Ep 2

MICI la sirène - Lalylala

Pour le Noël de Sarah, la nièce de mon chéri, j'ai voulu lui faire une poupée au crochet. Admirant les doudous de Lalylala depuis quelque temps, c'était le moment idéal pour tester un de ses modèles : mon choix se porta sur MICI la sirène !

Laine utilisée : Rico Design Superba premium superwash
Crochet : 2 mm

Les couleurs vous rappelleront peut-être quelqu'un... Ce sont les mêmes que celles d'Ariel, notre sirène Disney préférée ! Sauf que là, on n'a pas affaire à une sirène, mais à un triton ! Et oui, les cheveux courts, l'absence de coquillages / soutif vous indiquent bien que c'est un garçon !


Je dois avouer que j'ai traîné des pieds pour la faire... En fait, ce fut la queue le problème. Première fois que je crochetais en 2 mm, il a fallu en plus que je sois hyper concentrée pour ne pas me perdre dans les augmentations etc. (ce qui ne m'a pas empêché de faire des erreurs). Et puis j'ai un peu galéré avec la ceinture pour bien la fixer à la queue lorsque j'ai commencé le corps. Après tout a été simple, mais ma mauvaise impression du début m'a poursuivi... C'était tout petit avec le 2 mm, je n'aimais pas ça. J'ai commencé un bras alors que je n'avais même pas fini la tête, parce que j'avais laissé chez mes parents les yeux de sécurité. Au final, je ne les ai pas retrouvé et c'est pourquoi j'ai brodé les yeux ainsi  : et quelle superbe idée ! J'avais l'impression que mon triton me souriait en permanence, ce qui me mis de bonne humeur et du coup, j'étais heureuse de lui coudre ses bouclettes une par une ! Enfin la touche finale, la petite encre brodée sur le bras : ça fait tout le charme de la poupée ! 

Je suis très contente du résultat et j'espère que mon triton plaira à Sarah ! Je suis également contente d'avoir opté pour un triton et non une sirène, parce que ce n'est pas si commun que cela. En tout cas, je le referai avec plaisir et je testerai d'autres modèles de Lalylala. Mais attention ! Pas en 2 mm, au moins 3,5 ou 4 mm ! 

vendredi 11 décembre 2015

Bonnet Astérios

Quand la première vague de froid s'est abattue pour quelques jours sur Bordeaux (oui ça s'est réchauffé après), mon chéri est venu me rappeler que je lui avais promis un bonnet et que par ce temps, il serait temps que je le tricote ! Il faut dire que l'année dernière, j'avais complètement improvisé et lui avait fait un bonnet bien trop grand... Il fallait donc cette année que je fasse mieux ! Seule condition : pas de torsades. J'avais déjà essayé de trouver un modèle gratuit sympa, mais je m'étais résolue à devoir en faire un ultra simple... Quand Monsieur est revenu vers moi pour son bonnet, j'ai alors pensé à l'ensemble Astérios de Mélina Letipanda : le modèle du bonnet lui a plu, il n'en fallait pas plus pour que je décide de l'acheter ! J'ai également opté pour l'achat d'un écheveau de Cascade Yarn 220 Heather, qui était la laine recommandée, et il la choisit en bleu denim. 

Le bonnet fut réalisé en un week end, mais pas du premier coup. J'avais mesuré, le bonhomme fait un 59 de tour de tête, avant dernière taille proposée par le patron. Je monte mes mailles - apprenant ainsi la technique du montage souple des mailles - et au bout de trois rangs, j'ai dû défaire, suivant le diagramme enfant et non adulte... Je recommence et au bout de six rangs, je me questionne : ça à l'air petit non ? Je me décide à l'essayer, faisant un 58 de tour de tête. Ça ne passe pas, donc pour lui non plus... Il a fallu que je détende un max la laine et encore, c'était super serré. Je redéfait donc mon ouvrage et monte la taille au-dessus, pour un 60-63 de tour de tête. Le reste se passe sans encombre, je termine le bonnet et lui fait un pompon beige avec un reste de laine Katia je ne sais plus quoi. Il est beau, je suis contente !


Mais comme je le craignais, le bonnet n'était pas assez profond, à peine lui arrivait-il  au milieu du front. Grosse tête le blondinet ! Le pire est que lorsque je suis arrivée à la fin de la bordure, j'ai hésité à rajouter quelques rangs pour qu'il soit plus profond : mais le bonnet étant slouch, je me suis dis qu'en suivant le modèle tel quel, il serait juste pas slouch. Toujours suivre sa première intuition... Déçue, j'ai décidé de le recommencer avec ce qu'il me restait de laine. La bordure passa de 4,5 cm à 8 cm, l'autre bonnet fut détricoté pour finir le second et mon chéri put enfin avoir ses oreilles et son front au chaud ! 


En ce qui concerne le modèle en lui-même, je le trouve vraiment très sympa. Il est simple, mais pas trop, que ce soit dans la technique ou esthétiquement. Personnellement, je trouve que c'est un modèle qui est assez masculin, même si je pense qu'on puisse le définir comme unisexe. La laine est également très agréable à tricoter. La seule chose que je reproche c'est ce problème de taille... J'ai pris la même laine pour ne pas me prendre la tête, et je ne sais pas pourquoi j'obtenais des choses plus petites que prévues. Est-ce que je tricote trop serré ? Je sais pas, je n'arrive pas trop à discerner la cause du problème. J'ai aussi dû magouiller à deux reprises dans les diminutions, n'obtenant pas le bon nombre de mailles envers, mais ça ne compte pas parce que c'était très simple à rattraper, donc en aucun cas dommageable. En tout cas, c'est un modèle que j'apprécie beaucoup et que je recommencerais volontiers !

[peut être une photo du bonnet sur mon chéri à venir]

mercredi 2 décembre 2015

Test coloration végétale Logona

Quand on a les cheveux lisses, on les veut bouclés, et quand on a les cheveux foncés, on les veut claires... Il y a 13 mois, je me suis décolorée les cheveux pour ensuite faire une coloration noisette. La couleur était magnifique, je dis pas. Mais j'avais du mal à m'y faire et quand les racines ont pointé le bout de leur nez, ça faisait très moche. Pis faire une décoloration tous les deux mois, à part transformer ma chevelure en botte de paille et mettre mon porte-monnaie au régime, ça ne valait pas le coup de recommencer... Du coup, un mois après, je refaisais une couleur proche de ma couleur naturelle et décidais d'arrêter les couleurs - en fait, ils sont pas si mal au naturel

Un an après, la couleur a bien dégorgé et je me suis retrouvée avec une jolie bichromie capillaire. Enfin je dis jolie, je ne l'ai jamais aimé. Comme je veux de nouveau des cheveux très longs, il est hors de question de couper la partie décolorée d'un coup. Et bien que mes cheveux poussent plus vite qu'avant depuis un an - environ 15 cm depuis novembre 2014 - ce n'est évidemment pas assez rapide pour couper tout en gardant une bonne longueur. Mais je ne voulais pas non plus faire une coloration par oxydation parce que ça abîme énormément les cheveux. J'avais entendu parlé des colorations végétales : et pourquoi pas ? J'ai choisi la coloration végétale Logona, couleur ébène.

Il y a une différence essentielle entre une coloration par oxydation et une coloration végétale : si la première remplace la couleur de votre cheveu par une autre, la seconde ne fait qu'englober le cheveu d'une autre couleur et du coup, le résultat final dépend de votre couleur de base. Je ne pouvais donc pas obtenir une couleur uniforme. Cette coloration m'a donc permis d'atténuer le contraste entre les deux couleurs de ma chevelure et ma foi, j'en suis très contente ! Et puis en intérieur, on ne voit pas la différence, ça se verra probablement plus à la lumière du jour. 

Avantages :
  • Cette couleur respecte mes cheveux et ne les agresse pas : quand je faisais des colorations par oxydation, mon cuir chevelu me démangeait, ce qui n'est absolument pas le cas ici. Et mes cheveux ne ressemblent pas à de la paille après traitement ! Au contraire, ils ont du volume et sont bien galbés (mais toujours aussi indomptables quand ils sont fraîchement propres...).
  • La seule chose que je rejette dans l'eau de rinçage, c'est de la poudre de plantes, ce qui est écologiquement bien mieux que le rejet de produits chimiques. 
Inconvénients : 
  • C'est pas simple à rincer... J'ai rincé mes cheveux deux fois et j'ai encore des restes. La preuve est que lorsque je me coiffe et que je passe la main dans mes cheveux plusieurs fois, celle-ci se teint légèrement en bleu... Du coup, je vais devoir dormir avec mon super bonnet pour ne pas salir mes taies d'oreiller.

Je serais peut-être amenée à en refaire pour accompagner la coupe progressive de mes cheveux décolorés. Après, quand je n'aurais plus que du cheveu naturel, il n'y aura aucun intérêt à recommencer car comme vous le constatez sur les photos, il n'y a pas de différence entre avant et après la coloration couleur ébène. Par contre, je n'utiliserais pas tout le contenu du sachet, mais seulement la moitié : il me restait suffisamment de mélange pour colorer une deuxième tête ! Et je ferais une préparation moins pâteuse pour permettre une meilleure répartition du mélange. Ah... Ça fait du bien de retrouver une couleur de cheveux que l'on aime :)

Et vous, avez vous déjà testé une coloration végétale ?