jeudi 30 juillet 2015

Cadre photo Pacman


Un petit élément de déco geek et facile à réaliser : voici un cadre photo version Pacman ! Les perles à repasser sont bien adaptées parce qu'elles font ressortir l'esthétique pixelisée du jeu original. Si vous avez un proche fan de Pacman, ceci peut être un cadeau bien sympathique à lui faire :)


Fourniture :

- Un cadre photo 10x15 cm en bois
- Peinture acrylique noire
- Perles à repasser (des couleurs de votre choix)
- De la super glue
- Un pinceau, un fer à repasser... 

Réalisation : 

- Commencez par peindre en noir le cadre photo en bois. Deux couches suffisent. Laissez sécher.
- Réalisez le Pacman et le fantôme en perles à repasser. Vous pouvez choisir la couleur que vous souhaitez (rouge, rose, bleu clair ou orange) pour votre fantôme. Soudez les perles et laissez durcir.
- Collez à la super glue Pacman et le fantôme dans les coins du cadre, comme sur la photo - ou à l'inverse, c'est comme vous voulez. Faites de même pour les lignes de points sur le reste du cadre.
- Placez votre photo, le cadre est fini ! 

Ce petit projet est très facile à réaliser et le rendu est vraiment sympa. Je n'ai pas vernis le cadre photo pour garder le touché bois. J'avais tout de même un peu peur que les sujets en perles soient bien trop gros et cachent trop de surface, mais finalement, c'est raisonnable (mais ne dépassez pas 14x14 perles !). J'ai préféré mettre en avant le côté non fondu des perles, je trouve cela plus net et donc plus joli - y'a toujours des perles plus fondues que les autres, ce n'est pas super homogène et donc j'aime pas... De ce fait, j'ai réalisé mon fantôme à l'envers par rapport au modèle ci-dessus : selon la face choisie et le côté du cadre choisi, il faut faire attention au sens dans lequel on va repasser le fantôme ! Le même projet sur un cadre plus grand avec une surface de bois plus importante, avec un autre univers du jeu vidéo, doit être très intéressant également. Peut être une prochaine fois... 

mardi 28 juillet 2015

Harry Potter, l'exposition à la Cité du Cinéma

Il y a quelques jours, j'ai eu l'occasion d'aller voir l'exposition Harry Potter à la Cité du Cinéma et j'en suis revenue des étoiles pleins les yeux ! Une virée aux studios à Londres pourrait compléter à merveille cette sortie, mais ce ne sera pas pour maintenant.

Harry Potter est une saga aimée par des millions de gens, que j'ai découvert avec les deux premiers films. Harry Potter et la Chambre des secrets m'avait beaucoup marqué et m'avait un peu fait peur je dois dire - et oui j'avais pas 10 ans ! -, ce qui me poussa à lire les livres pour connaitre l'histoire en avance - pour de ne pas avoir peur à nouveau quoi. A partir de là, j'attendais impatiemment les nouveaux opus et harcelais ma mère pour qu'on aille à la librairie le jour de leur sortie. La lecture commençait dès le retour à la maison. J'ai grandi avec ces livres, avec les acteurs des films, bref ça m'a beaucoup marqué. Cet univers m'inspire d'ailleurs pas mal, la preuve avec la chocogrenouille en fimo, les écharpes, la recette du polynectar et la fiche sur le basilique sur papier vieilli. Mais je ne pensais pas l'aimer autant.


Sincèrement, j'avais l'impression de réaliser un rêve en parcourant l'exposition. L'atmosphère y était, la multiplication des objets et accessoires nous plongeaient dans l'univers, c'était vraiment superbe. On a envie de revêtir les costumes de chaque personnage, prendre chaque objet et l'inspecter sous toutes les coutures, dormir dans le lit de Ron ou Harry, s'asseoir à la table d'Ombrage, enfourcher le Nimbus 2000... J'aurais pu y rester des heures tant je m'y sentais bien !  Mais tout à une fin... Je repars avec de belles photos - dont je vous livre un échantillon ci-dessus - et des envies plein la tête. L'entrée coûte 22 euros : c'est un peu cher oui mais ça vaut le coup quand même ! Bon par contre, rapporter un souvenir sympa vous obligera à faire chauffer la carte bleue... C'était horriblement cher et il n'y avait pas grand choix - moins qu'à la boutique de King Cross ! Mais les tiroirs caisses tournaient tout de même à plein régime. Pas d'achat donc mais ce n'est pas grave, y'a des dizaines et des dizaines de tutos sur Internet qui me permettront de faire pleins de goodies fait maison ! Affaire à suivre... 

jeudi 9 juillet 2015

Pink Burger au crochet


Lors d'un lèche vitrine, je suis tombée sur un bouquin qui proposait 60 modèles pour faire sa dînette au crochet. J'étais subjuguée, trouvant cela absolument adorable. En rentrant chez moi, et après quelques recherches internet, j'ai trouvé des modèles gratuits sur le blog de Still Vauriens. Alors forcément, j'ai pris mon crochet et quelques pelotes et j'ai commencé le hamburger

Bon, étant débutante, je ne voulais pas aller acheter de la laine pour quelque chose que je n'étais pas sûre de réussir. J'ai donc pris ce que j'avais sous la main, ce qui explique que le pain de mon burger soit rose ! Et je trouve que ça donne un burger vraiment très sympa ! Il est coloré, avec des couleurs prononcées, bref tout ce que j'aime. Après avoir fait un pain, la salade et le steak, je n'y ai pas touché pendant quelques semaines et je ne l'ai repris que cette semaine. J'ai doublé le volume de mon steak, fait le deuxième pain et j'ai un peu triché pour le fromage... Ce dernier n'est pas crocheté mais tricoté. Allez savoir pourquoi, je n'ai pas réussi à le faire au crochet. Pourtant, le crochet droit, ça a l'air simple ! Mais je n'y suis pas parvenue... Ça viendra avec un peu d'entrainement ! J'ai en effet beaucoup à tester, puisque j'ai fini par acheter le livre dont je parlais au début... J'ai donc de quoi faire pour savoir crocheter droit ! Et ne vous inquiétez pas, je vous montrerai tout ça :). 

mercredi 8 juillet 2015

Petit doudou lapin

Ma cousine a adopté il y a quelques mois une petite chihuahua prénommée Lila et j'avais envie de lui faire une petite peluche pour lui offrir lors de notre première rencontre. 

En surfant sur le net pour trouver un modèle à faire rapidement, j'ai retrouvé un modèle de lapin en tricot que j'avais déjà croisé et qui est très répandu. Très simple à réaliser, il se fait à partir d'un carré tricoté au point mousse (voir ici). J'ai fait le corps avec de la laine doudou, donc autant dire qu'il est très agréable à câliner ! Le pompon est aussi gros que le corps, je l'avoue, mais j'aime bien les gros pompons ! Je l'ai affublé d'une petite écharpe, ne trouvant pas très joli le raccord tête / corps. C'est un petit article aujourd'hui, mais j'avais envie de vous présenter ce petit projet très chou avant de l'offrir - car il faut dire que je ne lui donne pas une grande espérance de vie, mais qui sait ! 

dimanche 5 juillet 2015

Papier fait maison

Le papier recyclé a son charme : cet aspect un peu brut, pas tout à fait uni... Il y a quelques temps, je suis tombée sur des vidéos qui montraient comment en faire soi même et je n'aurais jamais pensé que c'était aussi simple ! Ni une ni deux, j'ai trouvé ce qu'il me fallait pour faire mon "moule" et j'ai cherché de vieux brouillons pour leur donner une nouvelle vie ! 


Le procédé est un peu long, mais le résultat est vraiment sympa. Pour faire un carré d'environ 23x23 cm, il me faut 1 feuille 1/2 de format A4. La première feuille que j'ai réalisé est la marron, avec du papier provenant de poches alimentaires. Ce n'est pas vraiment l'idéal... le papier se compacte très facilement et donc il est difficile d'avoir une répartition homogène. Avec du papier standard, c'est beaucoup plus simple et le résultat est donc plus agréable à l’œil. Si vous voulez vous prêter au jeu, je vous conseille cette vidéo pour voir comment l'on procède - après, vous pouvez adapter selon ce que vous avez à disposition. Les possibilités en ce qui concerne la couleur sont multiples, y'a plus qu'à les explorer !

J'avais dans l'idée d'imprimer la carte de la Terre du Milieu sur l'une de ces feuilles : j'ai eu un peu peur lors du passage dans l'imprimante - car j'ai du la scotcher sur une autre feuille, j'avais peur du bourrage papier - mais finalement ça s'est bien passé ! J'ai choisi la marron parce que les vieux papiers sont plus marrons que bleus ! On a vraiment l'impression d'avoir une authentique petite carte dans les mains, je trouve cela plus sympa pour la parcourir qu'une feuille blanche banale. Si vous aimez l'univers médiéval et que vous souhaitez faire des objets papiers dans ce thème, cette technique peut donner un certain cachet, un peu différent de celui du papier vieilli au café ou au thé ! Bref, tout ça pour dire que c'est une petite activité vraiment sympathique à faire :). 

vendredi 3 juillet 2015

Lego The Hobbit - Carte de Thror

Hier, après de longues heures de jeu, j'ai enfin terminé le jeu Lego le Hobbit sur Wii U à 100 %. J'ai beaucoup aimé ce jeu. Le mode histoire se termine très rapidement et lorsqu'on se rend compte après cela qu'on est même pas à 50 % du jeu, on se dit qu'il reste encore beaucoup à faire. Il y a beaucoup de quêtes annexes qui prolongent l'expérience, et finalement ce n'est pas si mal. J'aime beaucoup l'univers qui se dégage du jeu, et personnellement, j'ai très envie d'aller emménager à Hobbiton ! C'est trop charmant comme coin... C'était mon premier jeu Lego et franchement, je ne suis pas déçue ! Soit dit en passant, ça donne aussi envie d'acheter les boites de Lego the Hobbit pour construire soit même la jolie maison de Bilbo ! Donc si jamais vous hésitiez à y jouer, foncez :).



J'étais un peu triste que l'aventure se termine, alors j'ai voulu me faire un petit cadeau souvenir. A la base, je voulais imprimer sur du papier vieilli au café la carte que l'on peut voir lors des temps de chargement, mais impossible de l'avoir en bonne résolution. Du coup, je me suis dit que j'allais faire la carte de Thror ! Je crois que là où j'ai le plus galéré, c'est pour les inscriptions. J'ai du mal à écrire droit... Mis à part ça, c'était sympa à faire et le résultat est plutôt réussi je trouve :). Faut dire qu'elle n'est pas très compliquée à faire si on la compare à la carte de la Terre du Milieu ! 


J'ai profité de mon atelier de coloration de papier au café pour retourner dans l'univers d'Harry Potter et imprimer la recette du polynectar et la page sur le basilic. Ces deux DIY sont de grands classiques et on les retrouve souvent dans les vidéos de fans d'Harry Potter lorsqu'ils présentent leurs créations. C'est tellement simple à faire et le résultat est tellement sympa... que je ne pouvais pas ne pas les faire. 

Pour conclure cet article, je vous invite à aller sur cette page voir un travail incroyable : 
la maison de Bilbo en miniature

mercredi 1 juillet 2015

Bonnet Link


Aujourd'hui, j'ai fait appel à un mannequin d'exception pour vous présenter un tricot récemment achevé : un bonnet Link (ou de lutin si vous préférez...). 


J'aime beaucoup ce genre de bonnet, peut être parce que ça me rappelle un bonnet de Noël en forme de longue chaussette que j'avais chez ma grand-mère quand j'étais petite. J'adore porter des bonnets super longs. Et je ne suis pas en reste avec celui-ci puisqu'il fait 90 cm - en gros, quand je le porte, il m'arrive en bas du dos. 

Pour cette réalisation, j'ai utilisé des pelotes vertes que j'avais acheté en promo il y a deux ans. Tricotée avec des aiguilles de 6, j'ai monté 74 mailles, ce qui faisait une longueur de 57,5 cm pour le tour de tête. Mais faisant du 58 cm de tour de tête, j'avais peur que ce soit un peu juste et que le bonnet soit un peu trop petit. J'étais un peu déçue parce qu'on allait voir la forme de ma tête, ce que je ne voulais pas. Mais bon, je n'allais pas tout détricoter. Or, ayant tricoté en jersey, j'ai du repasser le bonnet une fois terminé, puisqu'il roulait sur lui même. Cela a aplati la laine, et du coup, le bonnet était plus large. Il ne prend donc pas la forme de ma tête et au final, j'ai pile poil le résultat que je souhaitais ! 

Seul petit bémol : n'ayant pas tricoté avec des aiguilles circulaires, j'ai du faire une couture, et celle-ci n'est pas des plus jolies, puisqu'elle se voit sur l'endroit de l'ouvrage, elle n'est pas totalement invisible. Il faut dire que pour une raison inconnue, je n'ose pas me lancer dans le tricot en rond, d'où le choix d'aiguilles droites. Mais bon, ça ne choque pas, et j'aime mon bonnet tel qu'il est :).


Pour ceux qui souhaiteraient en faire un similaire, voici comment j'ai procédé :

Fournitures
Aiguilles droites n°6
2 pelotes de 100 g. de laine verte pour aiguilles n°6

Réalisation :
Monter 74 mailles (70 pour un tour de tête de 54 cm, 72 pour un tour de tête de 56).
Rang 1 à 6 : tricoter en côtes 2/2.
Tricoter en jersey jusqu'à atteindre une hauteur de 20 cm.

Répéter le schéma suivant jusqu'à la fin : 
Rang 1 : tricoter en mailles endroit, en tricotant ensemble les deux premières et les deux dernières mailles.
Rang 2 : tricoter en mailles envers.
Rang 3 : tricoter en mailles endroit.
Rang 4 : tricoter en mailles envers.

Bloquer le bonnet et couper le fil en laissant un bon mètre. 
Repasser le bonnet pour qu'il ne tourne plus sur lui même et coudre sur l'envers.
Retourner le bonnet, il est prêt !